Qu'est ce que le DD

Tour d’horizon des enjeux des 3 piliers du développement durable

 

1er défi : Préserver l'environnement

Les ressources naturelles ne sont pas infinies. La faune, la flore, l’eau, l’air et les sols, indispensables à notre survie, sont en voie de dégradation. Ce constat de rareté et de finitude des ressources naturelles se traduit par la nécessité de protéger ces grands équilibres écologiques pour préserver nos sociétés et la vie sur Terre. Parmi les principaux enjeux environnementaux, les thématiques suivantes ont été identifiées :

Economiser et préserver les ressources naturelles :

  • Utiliser de façon optimale et efficace les ressources naturelles,
  • Veiller à limiter le gaspillage (énergie, eau, matériaux, alimentation…),
  • Privilégier l’utilisation de ressources renouvelables (animales, végétales, minières, énergétiques, etc.) et de matériaux recyclables.
 

Protéger la biodiversité, c'est-à-dire maintenir la variété des espèces animales et végétales pour préserver les écosystèmes :

  • Epargner des espèces menacées ou en voie de disparition,
  • Intégrer les variétés anciennes ou rares,
  • Eviter les produits OGM, favoriser les produits issus de l'agriculture biologique, biodynamique et raisonnée.
 

Eviter les émissions de CO2 pour lutter contre le changement climatique:

  • Optimiser les transports (personnes, prestations, biens matériels),
  • Choisir des prestations locales (services et biens),
  • Favoriser l'utilisation de produits et d'espèces végétales de saison.
 

Gérer et valoriser les déchets:

  • Limiter la consommation aux quantités nécessaires,
  • Favoriser le tri, le recyclage et la valorisation des déchets,
  • Intégrer ces problématiques dans sa politique d'achat responsable : analyse du cycle de vie des produits, sélection de produits issus du recyclage…

 

 

2ème défi : Favoriser la cohésion sociale

C’est la capacité de notre société à assurer le bien-être de tous ses citoyens. Ce bien-être se traduit par la possibilité pour tout un chacun, d’accéder, quel que soit son niveau de vie, aux besoins essentiels : alimentation, logement, santé, accès égal au travail, sécurité, éducation, droits de l’homme, culture et patrimoine, etc. Parmi les principaux enjeux sociaux, les thématiques suivantes ont été identifiées :

Lutter contre l’exclusion et les discriminations, c'est-à-dire respecter et protéger les personnes les plus faibles (en situation de handicap, âgées, minoritaires...), donner l’accès aux droits sociaux pour tous :

  • Instaurer une politique sociale avancée : garantir de bonnes conditions de travail, favoriser la formation, intéresser les salariés…
  • Mettre en place une politique d'aide à la réinsertion (professionnelle et/ou personnelle),
  • Développer des projets ciblés pour limiter les disparités : égalité Homme – Femme, nivellement des salaires, accessibilité pour tous…
 

Favoriser la solidarité :

  • Contribuer à la réduction des inégalités sociales par la collaboration avec des associations et/ou des projets locaux ou internationaux,
  • Sélectionner des produits issus du commerce équitable (nord-sud et nord-nord), c'est-à-dire garantir un revenu minimal qui couvre les frais réels et le salaire de l'exploitant,
  • Développer des relations avec des acteurs spécifiques (collectivités, associations, fournisseurs…), locaux ou internationaux, afin d'améliorer certaines particularités communes. Ex : les employés d'un hôtel donnent de leur temps de travail, pour donner des cours de soutien.
 

Contribuer au bien-être :

  • Développer le dialogue social, les remontées d'informations entre nos partenaires, nos fournisseurrs, nos clients et nos salariés,
  • Tenir compte des spécificités de chacun, en tant qu'employé et/ou client : accessibilité aux personnes à mobilité réduite, aménagement d'horaires pour les jeunes mères/pères, établissement d'une politique de mobilité…
  • Proposer des actions ayant un impact positif sur les personnes concernées : détente, cohésion, contact avec la nature, échanges facilités…
 

Valoriser les territoires :

  • Favoriser les produits et savoir-faire locaux,
  • Préserver, partager et diffuser le patrimoine local : culturel et naturel, incluant les traditions, langues, mœurs et arts sous toutes leurs formes.

 

 

3ème défi : Promouvoir une économie responsable

Il s'agit de concilier la viabilité d'un projet, d'une organisation (performance économique) avec des principes éthiques, tels que la protection de l’environnement et la préservation du lien social. Selon ce système, le prix des biens et services doit refléter le coût environnemental et social de l'ensemble de leur cycle de vie, c'est-à-dire de l'extraction des ressources à la valorisation, en tenant compte de la fabrication, de la distribution et de l'utilisation.

Les enjeux d'une économie responsable sont nombreux, souvent liés à l'un des deux autres piliers du développement durable, l'environnement et le social, voir aux deux. Voici quelques pistes identifiées :

  • Développer des pratiques commerciales innovantes et éthiques pour mieux répartir les bénéfices et les richesses. Ex : le commerce équitable, le microcrédit, le micro-don,
  • Répartir les richesses et les bénéfices de façon plus juste,
  • Intégrer le coût social et environnemental dans le prix des produits,
  • Chercher à développer le tissu économique local.

Faire appel à des méthodes alternatives :

  • Economie circulaire : réduire, récupérer, recycler, réparer au lieu de produire
  • Economie de la fonctionnalité : payer pour un service ou pour l'usage d'un bien au lieu du bien lui-même. Ex : auto-partage, habitat collectif, location de pneu aux kilomètres parcourus, vente de l'usage des photocopieurs et de leurs services…
  • Consommation collaborative ou économie du partage, dont le principe repose sur la mutualisation des ressources (compétences, temps, argent, biens) à travers de nouvelles formes d’échanges entre particuliers (partage, troc, échange, location) ainsi que les nouveaux styles de vie collaboratifs (crowdfunding, coworking, colunching ...).
 
Lire aussi