Qu'est ce que le DD

Glossaire du DD

ACV (Analyse du Cycle de Vie) : Il s'agit d'une méthode d'évaluation multicritères dont l'objectif est d'étudier les impacts environnementaux d'un produit, d'un service ou d'un procédé. Il tient compte de l'ensemble du cycle de vie, de la conception à son élimination en fin de vie, en passant par l'extraction des matières premières, le transport, la distribution et l'utilisation.

 

Agenda 21 : Le sommet de la Terre de Rio en 1992 a adopté une série d'engagements en faveur du développement durable organisé autour de 21 engagements pour le XXIe siècle. Ce document a été adopté par 49 pays (Action 21).
Cette approche d'Action 21 a été reprise notamment au niveau de territoire sous la forme d'Agenda 21. À travers un Agenda 21, des acteurs territoriaux s'engagent dans la déclinaison de ces engagements internationaux au niveau de territoires.  Les entreprises privées ou publiques peuvent, et certaines se sont déjà engagées en ce sens, adopter des Agenda21, transposition en interne de ces recommandations internationales.
 
 

AMAP : Associations pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne. Le principe est de créer un lien direct entre paysans et consommateurs, qui s'engagent à acheter la production de celui-ci à un prix équitable et en payant par avance, tout en favorisant l'agriculture paysanne et biologique. Pour plus d'informations: http://www.reseau-amap.org/.

 

Anthropocène : Le terme anthropocène, proposé par Paul Crutzen en 2002, Prix Nobel de chimie, est de plus en plus employé pour désigner une nouvelle ère géologique (succédant à l'holocène) résultante des actions anthropiques de l’Homme sur l’environnement mondial : perte de biodiversité, changement climatique, érosion des sols …
 
 

AOC : Appellation d'origine contrôlée, label officiel français de protection d'un produit lié à son origine géographique. Créé en 1905, il garantit une typicité liée à un terroir et à un savoir-faire particulier et traditionnel. Il fait partie du patrimoine collectif et culturel et constitue une étape préalable à la reconnaissance AOP (AOC au niveau européen). Source INAO.

 

AOP : Appellation d'Origine Protégée, dénomination française d'un signe d'identification européen. Créé en 1992, ce label protège « la dénomination d'un produit dont la production, la transformation et l'élaboration doivent avoir lieu dans une aire géographique déterminée avec un savoir-faire reconnu et constaté ». Source.

 

Audit : L'audit désigne un instrument de gestion comprenant une évaluation systématique, documentée, périodique et objective de l’efficacité de l’organisation et du système de gestion et des procédures mis en place.

On distingue deux types d'audits : audits externes (réalisés par des entités externes à l'entreprise auditée, à la demande ou pas de ladite entreprise, en appliquant ses propres critères quant à la portée, l'organisation et la réalisation de l'audit ou, au moins, quant aux deux derniers aspects) et audits internes (réalisés par le personnel de l'entreprise ou par des entités externes à l'entreprise auditée, à la demande de ladite entreprise, et en appliquant des critères propres en ce qui concerne la portée, l'organisation et la réalisation de l'audit).

 

Biodéchet : Fraction fermentescible des déchets ménagers : déchets alimentaires, déchets verts, papiers et cartons.

 

Biodynamie : Type d'agriculture qui intègre les différents aspects de l’agriculture biologique, technique, économique et sociale en s’appuyant sur les principes suivants : recyclage de la matière organique de l’exploitation dans le sol (par les techniques culturales, l’utilisation du fumier, lisier et des déchets), transformation de la matière organique par le compostage et utilisation de préparations à base de plantes médicinales pour obtenir une fumure aux effets appropriés sur le sol. Elle accorde une grande importance aux rythmes de la nature et à l’influence des astres, particulièrement des cycles lunaires.

 

Certification : Attestation réalisée par une tierce partie, relative à des produits, des processus, des systèmes ou des personnes.

 

Commerce équitable : Le commerce équitable est un partenariat commercial, basé sur le dialogue, la transparence et le respect, qui vise plus d’équité dans le commerce international. Le commerce équitable contribue au développement durable en proposant de meil leures conditions commerciales et en garantissant le respect des droits des pro ducteurs marginalisés et travailleurs, principalement dans les pays du Sud.
 
 
COV (Composé Organique Volatil) : La famille des composés organiques volatils regroupe plusieurs milliers de composés (hydrocarbures, solvants, ...) aux caractéristiques très variables. Ils ont un impact direct sur la santé. Ce sont des gaz et des vapeurs qui contiennent du carbone, comme les vapeurs d'essence et des solvants. Ils interviennent dans le processus de formation d'ozone dans la basse atmosphère et participent donc au réchauffement de la planète. Les COV entrent dans la composition des carburants mais aussi de nombreux produits courants : peintures, encres, colles, détachants, cosmétiques, solvants ... pour des usages ménagers, professionnels ou industriels. Ils sont émis lors de la combustion de combustibles (notamment dans les gaz d'échappement), ou par évaporation lors de leur fabrication, de leur stockage ou de leur utilisation.
 
 

Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (UNFCCC) : adoptée à Rio en Juin 1992, l'objectif de la convention est de stabiliser les concentrations de gaz à effet de serre (GES) dans l'atmosphère à un niveau qui empêche toute « perturbation anthropique dangereuse du système climatique » (art.2). L'engagement des états porte sur une liste de mesures (inventaires nationaux, programmes pour atténuer les changements, application et diffusion de technologies adéquates, préparatifs pour parer aux conséquences…).

 

COP (Conférence des Parties) : Chaque année, les pays qui ont ratifié la Convention de Rio tiennent une Conférence des Parties.
La première COP s'est tenue à Berlin en mars 1995 et a reconnu la nécessité d'un renforcement des engagements des pays développés. Une COP fixe par pays et par région d'une part des objectifs quantifiés de réduction ou de limitation des émissions, et d'autre part des politiques et mesures.

 

Croissance verte : Croissance économique respectueuse de l'environnement naturel, et visant, par des actions ou des innovations spécifiques, à remédier aux atteintes qui lui sont portées.

 

Couche d'ozone : La couche d'ozone est la partie de l'atmosphère située entre vingt et cinquante kilomètres d'altitude (stratosphère). La concentration en ozone y est de l'ordre de dix parties par million.
L'ozone de la stratosphère absorbe la plupart des rayons ultraviolets dommageables (rayons UV-B) sur le plan biologique. L'absorption des rayons ultraviolets par l'ozone crée une source de chaleur qui forme la stratosphère (une région où la température augmente avec l'altitude). Elle joue donc un rôle déterminant dans la structure de la température de l'atmosphère terrestre. Sans l'action filtrante de la couche d'ozone, les rayons UV-B pénétreraient librement l'atmosphère et atteindraient la surface de la Terre provoquant des effets néfastes liés à l'exposition excessive aux rayons.

 

DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques) : La filière de collecte et de traitement des DEEE est opérationnelle depuis le 15 novembre 2006 pour les DEEE ménagers, et depuis le 13 août 2005 pour les DEEE professionnels. Elle est basée sur le principe de responsabilité élargie des producteurs d’équipements électriques et électroniques.
 
 

DIB (déchet industriel banal) : Ensemble des déchets non inertes et non dangereux générés par les entreprises, industriels, commerçants, artisans et prestataires de services ; ferrailles, métaux non ferreux, papiers-cartons, verre, textiles, bois, plastiques, etc.

 

DU ou DUER (Document Unique ou Document Unique d'Evaluation des Risques Professionnels) : Le Document Unique est la transposition « noir sur blanc » de l'évaluation des risques professionnels liés à une entreprise. Il préconise les actions à mener pour atténuer ou éliminer totalement les risques. Il doit être réexaminé régulièrement pour s'adapter aux changements de l'entreprise.

 

EA (Etablissement Adapté - anciennement Ateliers Protégés) : Structure proposant une activité professionnelle adaptée aux travailleurs handicapés qui ne peuvent, temporairement ou durablement, s'insérer dans le milieu ordinaire, mais qui possèdent une capacité de travail supérieure à celle des travailleurs ESAT.

 

Eco-conception : Prise en compte de la protection de l'environnement lors de la conception du produit. L'écoconception tient compte de tout le cycle de vie du produit, depuis l'extraction de matières premières jusqu'à son élimination en fin de vie. Elle intègre aussi la consommations de matières et d'énergie, le rejets dans l'eau et dans l'air, la production de déchets, le bruit...

 

Economie circulaire : Organisation d'activités économiques et sociales recourant à des modes de production, de consommation et d'échange fondés sur l'écoconception, la réparation, le réemploi et le recyclage, et visant à diminuer les ressources utilisées ainsi que les dommages causés à l'environnement.
 
 
Energie renouvelable : On désigne aujourd'hui par énergies renouvelables un ensemble de filières diversifiées dont la mise en oeuvre n'entraîne en aucune façon l'extinction de la ressource initiale et est renouvelable à l'échelle humaine :
- Vent : éolienne, houlomotrice.
- Soleil : thermique, photovoltaïque, thermodynamique.
- Chaleur terrestre : géothermie.
- Eau : hydroélectrique, marémotrice.
- Biodégradation : biomasse.
- Biocarburant.
Les énergies renouvelables sont ainsi multiples et fondamentalement diverses par leurs mécanismes physiques, chimiques ou biologiques.
 

ESAT : Etablissement ou Service d'Aide par le Travail (ancien Centre d'Aide par le Travail) est un organisme médico-social qui propose une activité à caractère professionnel, accompagné d'un soutien médical et social, aux personnes handicapées incapables de travailler dans un autre cadre.

 

GES (Gaz à Effet de Serre) : Le terme désigne les composants gazeux qui absorbent le rayonnement infrarouge émis par la surface de la Terre et contribuent à l'effet de serre. Les principaux GES sont : la vapeur d'eau (H2O) , le dioxyde de carbone (CO2) , le méthane (CH4) , le protoxyde d'azote (N2O) , l'ozone (O3) , les gaz fluorés (hydrofluorocarbures (HFC), perfluorocarbures (PFC), hexafluorure de soufre (SF6) …) , auxquels s'ajoutent d'autres gaz industriels.

NB1 : Le dioxyde de carbone est le principal (en quantité) gaz à effet de serre produit par l'activité humaine, près de 70% du total (tous modes d'émissions réunis). Source

NB2 : Afin d’établir une unité commune entre tous les GES, un Potentiel de Réchauffement Global (PRG) a été établi. Le PRG est l’unité de mesure de l’effet d’un GES sur le réchauffement climatique par rapport à celui du CO2 (PRG du CO2 = 1) sur une période de 100 ans. Source

 

ISR : Investissement Socialement Responsable. Action d’investir des capitaux dans des sociétés en intégrant des critères extra-financiers, liés à la responsabilité sociétale des entreprises.

 

Locavore : mouvement qui prône la consommation de nourriture produite dans un rayon allant de 20 à 200 kilomètres autour de sa localisation. L'étendue géographique dépend de plusieurs facteurs, mais principalement de la région et des limites/caractéristiques que posent les adeptes.

 

Parties prenantes : le terme regroupe l'ensemble des acteurs, individuel ou collectif (groupe ou organisation), concerné par une décision ou un projet, activement ou passivement, directement ou indirectement ; c'est à dire dont les intérêts peuvent être affectés positivement ou négativement à la suite de son exécution (ou de sa non-exécution). Ex : collaborateurs, participants, prestataires, clients, collectivités locales, ONG, société civile…

 

Protocole de Kyoto : En décembre 1997, à l'issue de la troisième réunion des pays signataires de la convention de Rio, 38 pays industrialisés se sont engagés à réduire les émissions de six gaz à effet de serre en signant le Protocole de Kyoto : CO2, CH4, N2O, HFC, PFC, SF6. Ces pays industrialisés se sont engagés sur une réduction de leurs émissions de 5,2% en moyenne entre 2008 et 2012 par rapport au niveau de 1990. Les pays en développement sont exemptés d’engagements chiffrés afin que leur développement ne soit pas remis en cause.

Pour entrer en vigueur, ce protocole a dû être ratifié par plus de 55 pays totalisant plus de 55% des émissions de gaz à effet de serre. L’Union Européenne et de nombreux autres pays ont ratifié le protocole en 2002.

 

QHSE : Qualité Hygiène Sécurité Environnement

 

Réemploi : Toute opération par laquelle des substances, matières ou produits qui ne sont pas des déchets sont utilisés de nouveau pour un usage identique à celui pour lequel ils avaient été conçus.

 

RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) : La RSE est un concept dans lequel les entreprises intègrent les préoccupations sociales et environnementales dans leurs activités et dans leur interaction avec leurs parties prenantes.

Différenciation des notions de Sociale et de Sociétale :

  • Responsabilité sociale : se réfère à la responsabilité de l'organisation vis-à-vis de l'humain en tant qu'individu.
  • Responsabilité sociétale : se réfère à la responsabilité de l'organisation vis-à-vis de l'impact de ses activités opérationnelles et de sa stratégie sur la société et l'environnement.

 

Valorisation : Terme générique recouvrant le recyclage matière et organique, la valorisation énergétique des déchets, ainsi que le réemploi, la réutilisation et la régénération.