Rapport Sport et Economie Sociale et Solidaire

Par la rédaction 0 commentaires - 03/04/17

Les spécificités du secteur sportif (bénévolat, cadre associatif, carcan des règles publiques et fédérales, prise en compte insuffisante des besoins des pratiquants et prise en compte de la professionnalisation parfois contrainte) constituent des freins au développement de l’activité économique du mouvement sportif.

Le sport étant depuis des décennies enfermé dans des schémas non évolutifs et inadaptés à la réalité du fonctionnement de notre société, le sujet de l’ESS se positionne aujourd’hui comme une condition sine qua non dans l’évolution du secteur sportif. Repenser le modèle d’organisation du sport français et les relations entre les différents acteurs devient une absolue nécessité.

Le sport est une activité économique qui a toute sa place au sein de l’économie sociale et solidaire. Le vivre ensemble, le partage, l’économie circulaire, le rôle des bénévoles sont autant de valeurs qu’ont en commun le sport et l’ESS.

Ce rapport propose un certain nombre de pistes pour aller vers un mouvement sportif reconnu dans sa fonction de créateur de richesses sociales et économiques comme l’expérimentation d’un social impact bond, la mise en place d’un dispositif d’accompagnement à la démarche entrepreneuriale adapté aux problématiques du mouvement sportif, la mutualisation des services (au niveau national, territorial, local), l’accueil des start-ups du sport au sein du mouvement sportif pour le placer au cœur de l’économie numérique ou encore la vente groupée de prestations avec le chèque sport.
Une analyse pertinente et novatrice que l’on vous invite à lire ici.

La communauté 3.0