La Baule, tournée vers l'événementiel écoresponsable

Par la rédaction 0 commentaires - 21/07/16

La ville de La Baule a mis en place de nombreuses actions en faveur de développement durable. Atlantia, le palais des congrès de la cité balnéaire (premier site à être certifié de la Charte Qualité et Développement Durable France Congrès au niveau national en 2011), a rouvert ses portes en mai 2015 après 18 mois de fermeture pour travaux de réaménagement et de modernisation. Les investissements déployés par la ville de la Baule pour rénover Atlantia marquent la volonté d’en faire une destination attractive et écoresponsable. Atlantia offre aujourd’hui l’ensemble du spectre des services événementiels : activités sportives, sorties culturelles, concerts, spectacles ….

Le site souhaitait structurer l’ensemble de son offre de services, s’engager dans une gestion encore plus responsable et durable de son activité et en faire bénéficier toute la station pour laquelle l’événementiel et le tourisme d’affaires sont au centre de son développement. En lien direct avec ses activités, la norme ISO 20121 semblait la plus appropriée pour répondre aux besoins de la destination.

« La mise en conformité avec la norme ISO 20121 est certes différenciante commercialement, mais plus encore. Elle apporte en effet la garantie à toutes nos parties prenantes, qu’elles soient internes ou externes d’une bonne gestion économique, d’un renforcement constant de la satisfaction client en lien avec une performance commerciale, une création de nouvelles offres globales, plus éco-responsables, pour préserver la pérennité des activités et des ressources de la destination, et des avantages environnementaux qui aident à réduire les effets négatifs sur l’environnement. Grâce à cette certification, le Palais des Congrès Atlantia pense accéder plus aisément à de nouveaux marchés avec des manifestations de dimension internationale. En interne, ce système de management responsable, basé sur l’amélioration continue, a très bien été accueilli par nos équipes et nous aide notamment à évaluer en permanence nos modes de fonctionnement. » explique Corinne Denuet, directrice du Palais des Congrè de la Baule.

Preuve qu’Atlantia accorde une importance toute particulière à sa clientèle et veille au confort des participants, le Palais des Congrès a entrepris la structuration d’une offre durable, tant sur le plan environnemental que sur les plans social et économique. Parmi les engagements pris :
• Une bonne gestion économique,
• Un renforcement de la satisfaction client en lien avec une performance commerciale,
• Un accès à de nouveaux marchés avec des manifestations de dimension internationale,
• Une création de nouvelles offres globales, plus écoresponsables, pour garantir la pérennité des activités et des ressources de la destination,
• Des avantages environnementaux qui aident à réduire les effets négatifs sur l’environnement.

« Nous sommes en recherche constante d’amélioration de la qualité de notre service clients. Atlantia souhaite donc renforcer l’écoute avec les différents acteurs de la destination pour développer ensemble des offres plus attractives, plus innovantes, et plus adaptées à l’attente de nos clients. Par un dialogue permanent avec nos prestataires et fournisseurs, nous souhaitons trouver et mettre en œuvre des solutions pour réduire l’empreinte carbone de nos événements. Nous devons également accentuer la sensibilisation de nos visiteurs à notre politique responsable. » conclut Corinne Denuet.

D’ISO 20121, on a beaucoup parlé lors du Congrès MEV 2016 accueilli à la Baule début juillet. En effet, le centre de congrès a accueilli le congrès des Métiers de l’Evénement, le rendez-vous annuel incontournable de la filière événementielle. UNIMEV, LEVENEMENT (ex ANAé) et Crélians (ex FFM2E), les 3 associations partenaires co-organisatrices de l’événement, se sont fixé pour objectif d’être responsables et exemplaires dans la programmation et l’organisation du congrès et ont décidé dès juillet 2015 de s’appuyer sur le cadre fixé par la norme ISO 20121 pour structurer leur démarche. Avec pour objectifs de minimiser les impacts négatifs (émission en CO2, déchets, nuisance pour les populations et territoires) du congrès et de favoriser les retombées positives (adhésion et insertion des publics, retombées économiques et sociales locales et progression de la filière).

Très concrètement, le fait de viser une certification ISO 20121 a permis aux équipes organisatrices de formaliser l’organisation et de construire un plan d’actions ambitieux pour minimiser les impacts négatifs du congrès et surtout favoriser les retombées pour les participants, le territoire de La Baule et la filière. Parmi toutes les initiatives mises en place, on a pu remarquer :
• Le choix d’un site certifié ISO 20121 avec des espaces d'exposition éco conçus (la location et la réutilisation des structures a été privilégiée),
• Une communication durable en faisant appel pour les impressions à un prestataire labélisé Imprim’Vert, et en favorisant par ailleurs les supports numériques (mailings, réseaux sociaux, mini site Congrès et application mobile)
• Une restauration locale et de saison assurée par la Maison Hebel (membre du réseau Traiteurs de France) également certifiée ISO 20121 en juillet 2016,
• Des lieux événementiels (Nossy Bé, Hôtel Royal Barrière) tous proches les uns des autres et accessibles à pied,
• La mise à disposition de solutions de transport doux (navettes pour les participants, mise à disposition d’un service de covoiturage TAWA, permettant aux participants d’un même événement de s’y rendre ensemble en voiture, service de navettes hybrides pour les trajets de la gare aux hôtels).

Le cabinet de conseil en développement durable Green Evénements, spécialisé dans l’accompagnement des professionnels de l’événementiel et du tourisme, a aidé le centre de congrès de la Baule et les organisateurs du congrès MEV (ainsi que le traiteur la Maison Hebel) dans la mise en œuvre de la démarche ISO 20121 (interview des parties prenantes, identification des enjeux, rédaction des procédures, formation des équipes) afin de s’assurer que ces structures étaient bien conformes aux exigences du référentiel ISO 20121.

Pour Béatrice Eastham, fondatrice de Green Evénements, « la norme ISO 20121 est une norme qui définit une méthodologie pour rentrer dans une démarche d’amélioration continue sur les sujets de développement durable : dialoguer avec ses parties prenantes, hiérarchiser les sujets de développement durable, établir un plan d’actions et le suivre, formaliser des procédures de travail notamment. Tout acteur de l’événementiel et du tourisme - commanditaire, organisateur, lieu, destination, prestataire - qui décide d’aborder le sujet de manière sérieuse peut ainsi prétendre à une certification ISO 20121, quel que soit son niveau initial et la taille de sa structure. Entrer dans une logique de certification permet de gérer le développement durable en mode « projet » (prévoir 6 à 9 mois pour obtenir la certification) et ainsi d’aligner cette démarche avec les objectifs stratégiques de l’entreprise. ».

 

 

La communauté 3.0