Décoration : L’éco-conception booste la création

Par la rédaction 0 commentaires - 10/07/13

L’éphémère n’a jamais été aussi durable. Événements 3.0, le portail de référence sur le marché de l'événementiel responsable, croule sous les demandes de candidatures. « Nous en recevons près de 30 par semaine », constate Béatrice Eastham. Sur les 300 prestataires référencés par Événements 3.0, une quarantaine ont trait à l’aménagement. « Ils sont très actifs. Cela fait partie de l’ADN de ces métiers à la pointe en matière de recherche et d’innovation », poursuit la fondatrice du site et directrice de l’agence Green Événements Conseil.

Chasse au gaspi

procédés chenel international« Le respect de l’environnement est une affaire de famille. Mon père s’y intéressait déjà dans les années 80. Pour moi, c’est une question d’éthique qui répond aussi à la demande des clients », explique Sophie Chénel, gérante de Procédés Chénel International, spécialiste des architectures de papier. Lancé en 2012, la gamme Green Line propose des solutions de décoration inspirées de la nature, conçus avec des matériaux légers, flexibles et respectueux de l’environnement en collaboration avec des ateliers de réinsertion. Pour aller encore plus loin, Procédés Chénel International vient de présenter un nouveau siège en papier déchiqueté, le « drop seat », fabriqué à partir de chutes de papier.

La question du recyclage est également au cœur du concept de Wiithaa, une jeune agence née il y a moins d’un an. Ses quatre associés ont pour ambition de démocratiser l’up-cycling que l’on peut traduire par « recyclage vers le haut ». Car le concept va bien plus loin que le simple recyclage. Il s’agit de donner une nouvelle vie aux déchets, meilleure que la précédente. Wiithaa travaille d’un côté avec les entreprises, en les aidant à trouver des partenaires pour recycler leurs déchets, et de l’autre avec un réseau de designers qui fabriquent des produits design « up-cyclés ». L’activité événementielle est le troisième volet développé par Wiithaa.

Lors du programme 2012 de Lille 3000, plusieurs designers ont réalisé des objets en direct dans la gare Saint Sauveur à partir de matériel de récup’ glané auprès de centres Emmaüs et d’hypermarchés Auchan. D’autres ateliers ont été organisés au Palais de Tokyo et au Salon du Livre. « Nous recevons beaucoup de demandes d’entreprises. Avec la crise, les gens ont besoin de se recentrer sur des activités plus simples. On considère également différemment ce que l’on possède et on réfléchit à ce que l’on jette », explique Brieuc Saffré, co-fondateur de Wiithaa qui insiste sur l’aspect positif de la démarche. Car l’éco-design est autant esthétique que ludique.

Vik Itaiwo crée de faux aliments très réalistes, issus du recyclage de tissus, de plastiques d'emballages, de chutes de matériaux de construction... « C’est en fabriquant des jouets pour les dinettes de mes filles qu’est venue l’idée de concevoir des éléments de décoration », explique cette ancienne journaliste qui habille désormais des shootings gastronomiques et de nombreux stands sur des salons.

Article écrit par Sarah Chevalley / Magazine Meet-in N° 142 juillet - août 2013 

La communauté 3.0