Le Comptoir du Développement Durable : 1er site d’objets publicitaires éco-responsables

Par la rédaction 0 commentaires - 13/12/11

communication responsableLe Comptoir du Développement Durable, premier site d’objets publicitaires éco-responsables, propose aux entreprises une large gamme de produits, allant de la papeterie au textile.

Lancé en 2007 par la société Bewear, le Comptoir du Développement Durable permet aux entreprises soucieuses de leur image de concilier communication et développement durable.

Afin de réduire l’impact environnemental des objets proposés, l’entreprise s’inscrit dans une démarche de certification ISO 14001. Quatre actions sont mises en place pour atteindre cet objectif :

  • l’éco-conception de tous les produits,
  • la prévention de la pollution et la réduction des déchets,
  • la diminution de la consommation de ressources naturelles et énergétiques,
  • l’implication des fournisseurs et sous-traitants.
 

Elle s’assure également que ses partenaires respectent le règlement REACH (enregistrement, évaluation et autorisation des produits chimiques) en n’utilisant pas de substances extrêmement préoccupantes (SVHC).

De plus, la maison-mère du Comptoir du Développement Durable fait partie de l’organisation à but non lucratif « 1% Pour La Planète », qui permet de soutenir des associations de protection de l’environnement. En 2011, 1% du chiffre d’affaire est reversé au « Centre national d’information indépendante sur les déchets »(CNIID) et à l’association « Les amis de la Terre ».

Sur l’aspect social, l’entreprise – membre de la BSCI (Business Social Compliance Initiative) et en partenariat avec l’Organisation Internationale du Travail (OIT) – s’est engagée dans le cadre du respect de la norme SA8000 à intégrer la performance sociale dans sa conduite d’achat.

Dans le but de réduire son empreinte écologique et d’être au plus proche de ses clients, le Comptoir du Développement Durable axe sa communication sur les nouvelles technologies et les réseaux sociaux : le comptoir dispose d’une page Facebook et d’un compte Twitter en complément de son site internet.

Article sur http://www.environnement-france.fr - date : 13/12/2011

Lire aussi

La communauté 3.0