Chez Sommer, la moquette se recycle !

Par la rédaction 0 commentaires - 06/12/17

Créée en 1880, Sommer Needlepunch, société française, est le leader européen du revêtement de sol textile événementiel avec 26 millions de m2/an. Marque internationale reconnue pour sa qualité et son professionnalisme, Sommer Needlepunch réalise près de la totalité de ses ventes sur 2 métiers complémentaires : la fabrication de tapis aiguilletés et la fabrication de fibres polypropylène. Sommer travaille main dans la main avec plusieurs entreprises de recyclage plastique à travers la France pour proposer aux professionnels de l’événementiel une moquette entièrement recyclable.

Il n’en fallait pas plus pour qu’Isabelle Luoni, directrice des achats d’Hopscotch et très engagée en faveur du développement durable, convie le cabinet de conseil en développement durable Green Evénements, le gestionnaire de sites Viparis, l’organisateur Easyfairs et quelques-uns de ses prestataires d’installation générale (Art Event, Décors et Cie, Europexpo) pour une visite des usines Sommer dans le nord de la France.

L’entreprise travaille en partenariat avec des entreprises de recyclage, dont la société ACK Plastiques, près de Cambrai, spécialisée dans la plasturgie et le recyclage de matières plastique. La moquette événementielle, récupérée post-événement, est acheminée vers l’entreprise de recyclage. Une fois broyée, elle est chauffée et mélangée à d'autres chutes de plastique et des additifs chimiques pour obtenir une pâte plastique homogène et fondue. Cette pâte sera à son tour réduite en granules pour pouvoir retourner dans des usines d'extrusion de pièces plastiques et servir à l’industrie horticole (jardinières, pots de fleurs) ou automobile.

José Gomes, directeur d’ACK Plastiques, rappelle que « la moquette doit être débarrassée au préalable de toute matière comme les clous, morceaux de bois, scotch, détritus … pour pouvoir être recyclée ».

Cette journée fut très inspirante pour les professionnels événementiels présents qui en sont ressortis plus riches d’enseignements sur la transformation des pratiques de notre filière vers plus de durabilité.

La preuve que des solutions existent. Il ne reste plus qu’aux organisateurs, exposants et à leurs prestataires de s’inscrire dans une démarche plus vertueuse.

La communauté 3.0