La tablée des chefs en France ?

Par la rédaction 0 commentaires - 04/07/11

Qui n’a jamais participé à un événement professionnel en s’interrogeant sur la destination des surplus des cocktails et des buffets ? En France, qu’est-il possible de faire en terme de redistribution alimentaire ? Quelle est la réglementation ?

Avant de parler du cas de la France, allons voir chez nos amis québécois :  tablée des chefs

Depuis 2002, La tablée des chefs, spécialisée dans « le courtage en alimentation durable », met en place une logistique de redistribution d’aliments cuisinés (destinés normalement à la poubelle) entre, d’une part les traiteurs, les chefs, les cuisiniers et les organisateurs d’événements, et d’autre part  les organismes communautaires locaux et associations sociales.

Cette initiative a pu voir le jour grâce à l’article du code civil québécois affirmant que : « la personne qui porte secours à autrui ou qui, dans un but désintéressé, dispose gratuitement de biens au profit d'autrui est exonérée de toute responsabilité (...) » Sans cette sécurité, La Tablée des Chefs n’aurait pu voir le jour. L’équivalent exact de l’initiative québécoise n’existe pas en France…

tablée des chefs

Après de longues recherches sur les initiatives françaises dans ce sens, nous avons pu découvrir celle du Centre Hospitalier (CH) du Mans :

Dans le cadre de sa politique de développement durable, le CH du Mans a souhaité mettre en place un processus de redistribution alimentaire. La préparation de plus de 1800 repas par jours, 3 jours à l’avance, en tenant compte de 27 profils alimentaires différents, et sans garantie d’un nombre exact de repas, génère obligatoirement quelques surplus journaliers. Ceux-ci sont normalement considérés comme déchets ménagers et brûlés dans les incinérateurs de la ville.

C’est en partant de ce constat que M. Girard, Ingénieur Chargé de la fonction restauration, a travaillé sur la mise en place d’un système de redistribution alimentaire auprès d'associations. Il a d’abord fallu déterminer une série de mesures afin respecter les normes sanitaires en vigueur et se préserver d’éventuels procès :

  • Les différents aliments préparés ( riz, jambon, haricots verts,..) sont stockés trois jours dans une chambre froide avant d’être remis en température (respect de la liaison froide) et consommés.
  • Les reliquats, une fois sortis de la chambre froide et redistribués, devront être consommés le soir même sans faute.
  • Les organisations bénéficiaires signeront une décharge en réceptionnant les restes alimentaires et seront équipés de façon à respecter les normes sanitaires.
 

Malheureusement, la redistribution des reliquats du CH du Mans aux services de lutte contre la précarité n’est pas encore effective même si toutes les formalités administratives sont réglées…

En effet, l’initiative est nouvelle, et pour lancer cette action, les organisations bénéficiaires doivent être réorganisées avant de réceptionner ces nouveaux dons sous forme de partie de repas à consommer rapidement (bien différents des dons habituels : des repas complets ou des produits emballés consommables ultérieurement). La Direction départementale de la Cohésion Sociale travaille actuellement sur le sujet afin de débloquer la situation.

La transposition en France de l’initiative de La Tablée des Chefs est donc loin d’être facile ! Néanmoins l'action du CH du Mans prouve que nos concitoyens se sensibilisent à la lutte contre le gaspillage et l'inégalité sociale. Il faut maintenant espérer que la sensibilisation sera croissante et que des actions de redistribution alimentaire verront le jour dans la filière événementielle !

Et vous, avez-vous connaissance d'initiatives de ce type ? Faites-nous part de vos attentes et de vos solutions pour faire avancer la filière !

La communauté 3.0