Traiteurs de France et Eqosphère luttent contre le gaspillage alimentaire

Par la rédaction 0 commentaires - 30/10/15

L’occasion pour Traiteurs de France d’annoncer son partenariat avec Eqosphère visant à généraliser et encadrer la redistribution des denrées alimentaires non consommées sur réceptions à des associations nationales et locales venant en aide aux personnes en difficulté.

L’activité de traiteur organisateur de réceptions engendre souvent un différentiel entre les quantités commandées par un client et celles finalement consommées lors de la réception. Il arrive même que certains événements soient annulés au dernier moment. Fort de ce constat, et engagé depuis de nombreuses années dans une démarche de politique RSE, Traiteurs de France, le seul réseau national des traiteurs organisateurs de réceptions, a souhaité s’investir dans une réflexion globale sur la revalorisation de ses surplus alimentaires et ainsi participer à la lutte contre le gaspillage alimentaire en orientant ses derniers vers un public défavorisé.

L’entreprise sociale Eqosphere est pionnière depuis juillet 2012 dans la mise en œuvre de solutions nouvelles pour réduire le gaspillage et revaloriser les invendus alimentaires et alimentaires de la grande distribution, des fabricants, des grossistes, des traiteurs…C’est donc tout naturellement qu’Eqosphere a proposé à Traiteurs de France de mettre en place et de gérer un dispositif complet pour concrétiser ce projet, incluant :

  • une formation conventionnée des équipes,
  • des process de sélection des produits éligibles à la redistribution et de réduction des facteurs de gaspillage,
  • des règles de tri et de reconditionnement de ces produits
  • et des outils numériques de signalement des surplus pour favoriser la réactivité.

 

Eqosphere crée les réseaux locaux d’associations bénéficiaires, gère les opérations d’acquisition des surplus, l’adéquation entre l’offre et la diversité des besoins et missions des associations ainsi que la traçabilité.  Pour Xavier Corval, fondateur d'Eqosphere “ Notre partenariat est le fruit de rencontres humaines et d’un déclic : l’apport de solutions positives et performantes provoque une dynamique de changement et permet de créer plus de valeurs sociales et environnementales.Pour les surplus non redistribuables aux associations, nous proposerons dans une seconde étape d’autres options de revalorisation. C’est un enjeu superbement motivant pour Eqosphere que d’accompagner un groupe tel que Traiteurs de France et de montrer à nouveau qu’innovations et convictions sont ensemble clés de progrès.

L’engagement des deux sociétés permet à Traiteurs de France d’optimiser et de développer les activités de revalorisation des surplus alimentaires mais aussi de formaliser et d’amplifier une dimension d’éco-responsabilisation des événements.

Pour Alain Marcotullio, vice-président des Traiteurs de France en charge du Développement Durable “Je suis très fier que le réseau s’engage sur cette problématique jusqu’alors impossible à solutionner. Engagés depuis de nombreuses années dans une politique RSE, nous franchissons une nouvelle étape en impliquant, pour la première fois, un réseau national de traiteurs organisateurs de réceptions. Ce partenariat nous permettra, enfin, de redistribuer nos surplus lorsque cela sera possible, tout en étant encadrés juridiquement. Tous les collaborateurs sont impliqués dans cette démarche grâce aux formations internes : cuisinier, maîtres d’hôtels, commerciaux...Au-delà de la démarche citoyenne et solidaire dont nous sommes si fiers, c’est également un réel investissement pour nos entreprises (formation de notre personnel, reconditionnement des surplus, achat de matériel jetable…). C’est donc pour nous et le réseau un véritable engagement dans tous les sens du terme.

Le tour de France a commencé.  La première opération de redistribution a été réalisée par Helen le 12 septembre dernier. À la suite d’une grande manifestation, les produits non consommés ont été donnés à l’association “Le Village de Cavaillon” afin d’être redistribués aux plus démunis. Huit Traiteurs pilotes ont déjà reçu une formation délivrée par Eqosphere pour un déploiement national dans le courant 2016.
"Je suis convaincu que les problématiques posées par le gaspillage constituent un véritable défi et un véritable champ de progrès, d'innovations, d'intelligence, de collaborations, créateur de valeurs économique, sociale et environnementale... Il faut qu'il soit perçu tel quel parce que cette perception contribue à induire une modification des comportements et des consciences." conclut Xavier Corval.

Lire aussi

La communauté 3.0