Quand l'événementiel contribue au partage des savoirs

Par la rédaction 0 commentaires - 09/10/18

Colloquium et la diffusion du savoir à travers le monde

Colloquium est spécialisé dans la gestion et l'organisation des événements des sociétés savantes et associations. Comment Colloquium contribue à l'éducation et à la montée en compétences des participants aux événements qu'elle organise ? Emilie Simon, directeur de projets markting nous explique.

Pour nos clients, principalement des sociétés savantes médicales, la transmission du savoir est un enjeu primordial. Organiser un congrès, c’est avant tout permettre aux participants de mettre à jour leurs connaissances sur des sujets très pointus et en constante évolution. Un médecin à l’obligation de se former toute sa vie pour assurer les meilleurs soins à son patient. C’est écrit dans le serment d’Hippocrate ! Ainsi les médecins ont une longue tradition de transmission des savoirs et les congrès médicaux ont depuis bien longtemps inventé les contenus collaboratifs et la co-contruction. Le système des abstracts scientifiques permet aux participants de soumettre leurs travaux médicaux auprès de leurs pairs. Certains médecins seront invités à présenter leurs recherches sous forme de posters affichés et d’autres viendront partager leur travail sur scène. Aujourd’hui, les nouvelles technologies viennent faciliter le partage des contenus et rendent les supports plus interactifs… mais au fond, c'est cette tradition de partage confraternel des connaissances qui demeure.

A la question du rôle de la filière événementielle dans l'éducation des publics, Emilie Simon admet : "Ne nous voilons pas la face, les événements et les contenus de qualité sont souvent réservés à un public privilégié. Le vrai challenge de la filière événementielle en matière d’éducation, c’est de toucher le plus grand nombre grâce au digital. Diffuser et rediffuser les contenus des congrès sur le web, c’est un bon début. Les indexer et les enrichir tout au long de l’année, c’est mieux. Ainsi, Colloquium a créé pour la société mondiale d’ORL une bibliothèque de contenus participative. Les contenus issus des différents événements de la fédération (par exemple les abstracts dont nous avons parlés précédemment) vont pouvoir y être répertoriés et indexés grâce au système de classification mondial « Medical Subject Headings ».Le savoir devient ainsi accessible à une large communauté à travers le monde."

La Fédération Internationale des sociétés d’ORL (IFOS)  fédère des associations du monde entier - 118 pays. Le nouveau site internet développé par Collouium permet par exemple à ses membres de publier leurs événements de façon autonome. D’ici la fin de l’année 2018, le site proposera une plateforme de mise en relation et de certification par un comité en ligne pour les projets humanitaires en ORL. Colloquium a également créé pour l’IFOS une bibliothèque de données qualifiée, mondialisée et spécialisée en ORL. L’IFOS, dans son rôle de fédération met donc à disposition des sociétés savantes nationales une plateforme de type “Open Text Book” leur permettant de répertorier les contenus médicaux qu’elles jugent pertinents.
 

Futur.e.s de Cap Digital met le public au coeur de la transition numérique

Cap Digital est un pôle de compétitivité qui accompagne ses quelques 1000 adhérents du secteur du digital dans leur croissance et la création d’emplois.
Avec Futur.e.s (anciennement Futur en Seine), Cap Digital organise un grand festival annuel et gratuit sur le numérique. Pour Camille Pène, directrice de Futur.e.s "L’inclusion, la diversité, l’ouverture au public et sur l’international étaient les maîtres mots de cette édition 2018 ". En liant démos, conférences, labs et masterclasses, le festival s’attache à tendre des passerelles entre l’expérience et la réflexion, le montrable et l’abstraction, le faiseur et le penseur.

38 masterclasses interactives innovantes auront permis cette année aux visiteurs de s’entretenir de vive voix avec des experts en tous genres, loin des déclarations et cours magistraux. En parallèle 86 démos amenaient le visiteur à prendre le temps, expérimenter, toucher, échanger avec les innovateurs et chercheurs présents pendant les trois jours. Une foultitude d’innovations surprenantes, sans jamais tomber dans le gadget ou l’esbroufe, pour une sélection placée sous le signe du qualitatif.

A la fin de l’événement, un grand tableau élaboré avec le collectif de designers BAM, permettait aux participants de faire part de leur état d’esprit sur diverses thématiques (ex : Votre regard sur le futur a t'il changé ?) en positionnant des fils de laine. Ainsi assemblés, les fils de laine prenaient la forme d’un diagramme illustrant le ressenti des visiteurs.

 

La plateforme 365 de l'ESC Congress, une communication tout au long de l'année

L’ESC Congress organisé par l’European Society of Cardiology est le premier congrès cardiovasculaire au monde, attirant plus de 30 000 professionnels du secteur médical de plus de 140 pays différents. La mission de l'ESC qui fédère plus de 100 000 membres est d’« améliorer la qualité de vie de la population européenne en réduisant l’impact des maladies cardio-vasculaires ». Le congrès annuel permet d’assurer un transfert de compétences et l’échange de savoirs entre professionnels de la santé cardiovasculaire à travers le monde.

Pour Isabel Bardinet, CEO de l’ESC, l’importance d’une présence sur le net était une évidence. "Il fallait que l’on s’adapte au monde qui nous entoure et toucher ceux qui ne pouvaient pas venir au congrès. Ces publics se coupaient des échanges entre pairs et des possibilités de networking. Nous devions donc adapter les moyens de communication autour de l’événement."

Isabel Bardinet a d’abord testé la retransmission de contenus en streaming mais cette solution n’était pas adaptée aux formats et au contenu que les organisateurs voulaient transmettre. La CEO de l'ESC a donc mis en place un système de questions/réponses en direct pour permettre aux adhérents ne pouvant être présents au congrès d’interagir avec les intervenants à distance."Le congrès est le moment pointe d’une communication constante tout au long de l’année. D’où l’idée de créer une plateforme 365 permettant aux publics de regarder du contenu et d’accéder à une bibliothèque en ligne 365 jours sur 365." Ici, la diffusion de contenus en continu n’a pas altéré le taux de participation. Bien au contraire. La plateforme a suscité l’envie de s’inscrire. De 32 000 participants il y a 4 ans, le congrès a attiré 34 000 congressistes en 2018.

En 2019, c’est Paris, et notamment le site modernisé de Paris Expo Porte de Versailles qui accueillera la prochaine édition de l’ESC Congress.

 

Calculateur UNIMEV, de nouveaux indicateurs de mesure de la performance de la rencontre

Développé et proposé par UNIMEV (Union Française des Métiers de l’Evénement) et le Comité Régional du Tourisme Paris Région, le Calculateur de performance événementielle permet aux organisateurs d’évaluer leurs événements sur toute une série d’indicateurs.

Deux ans après sa sortie, ce sont près de 200 événements qui ont produit leurs reporting de retombées événementielles et touristiques et d’impact environnemental. Comme l'explique Vincent Larquet, directeur stratégie et développement durable d'UNIMEV, "avec la V2 du Calculateur, prochainement disponible à partir de novembre 2018, les reporting produits vont s’enrichir de nouveaux indicateurs stratégiques relatifs à la « performance de la rencontre ». Les professionnels seront ainsi incités à mesurer le business, le savoir et l’influence générés grâce aux événements. Les événements sont en effet de véritables plateformes de création et de transmission de connaissances".

Le Calculateur propose de valoriser cette dimension, notamment à travers trois indicateurs :

  • Le nombre d’heures de formations reconnues dispensées à l’occasion de l’événement
  • Le nombre de publications scientifiques présentées pendant l’événement
  • Le nombre de structures de R&D et innovation mobilisées sur l’événement

 

Actuellement, ils ne peuvent pas être estimés préalablement à la tenue de l’événement, contrairement aux retombées événementielles et touristiques et à l’impact carbone. C’est là un des grands enjeux d’avenir du Calculateur : pouvoir à terme estimer la contribution des événements à la création et la transmission des savoirs, à partir de la data renseignée en masse par les organisateurs.

Nous remercions Emilie Simon (Colloquium), Camille Pène (Cap Digital), Isabel Bardinet (European Society of Cardiology) et Vincent Larquet (UNIMEV) pour leur contribution.

La communauté 3.0