Formula E – ePrix de Londres 2016 : un championnat engagé et certifié ISO 20121

Par la rédaction 0 commentaires - 17/03/17

D’octobre 2015 à juillet 2016 s’est déroulée la deuxième saison du championnat de Formula E FIA, championnat de course automobile avec véhicules de type monoplace propulsés par un moteur électrique. C’est à Londres qu’avait lieu la finale du championnat les 2 et 3 juillet 2016, à Battersea Park au cœur de la capitale.

Le pilote suisse Sébastien Buemi a remporté le championnat en signant le meilleur tour de l’ePrix de Londres tandis que l’Allemand Nicolas Prost remportait la course. Mais ce n’est pas le seul élément à retenir de cette finale de l’ePrix de Londres … En effet la Formula E a reçu au cours de cet ePrix la certification ISO 20121, la plus haute distinction en matière d’organisation écoresponsable d’un événement. 

Championnat très novateur dans le secteur du sport automobile, la Formula E a pour souhait de redéfinir les frontières entre le sport et le divertissement, la durabilité, la technologie et l’innovation. Proposant uniquement l’utilisation de véhicules électriques, l’événement s’implique dans la lutte contre le changement climatique tout en faisant la promotion de transports durables et innovants.
Adoptant une position forte d’engagement durable et d’écoresponsabilité, le championnat a donc souhaité concrétiser son engagement en se lançant dans la certification ISO 20121 sur l’ePrix de Londres. 

Fraichement certifié, l’ePrix de Londres 2016 s’est imposé comme un événement révolutionnaire dans le secteur de l’automobile, une industrie souvent critiquée pour son impact en termes de pollution atmosphérique… Fiers de leur engagement, les organisateurs ont mis en place de nombreuses actions, répondant à un système de management inédit :

- 80% des besoins électriques utilisés provenant de sources renouvelables.
- compensation totale de l’empreinte carbone de l'événement grâce au partenaire énergétique Enel.
- présentation de la voiture de course à énergie solaire construite par l'équipe universitaire de Cambridge (CUER).
- utilisation de pneus Michelin spécialement conçus pour la Formula E (adaptés à toutes conditions météorologiques) et recyclés après la course.
- utilisation de biodiesel (carburant à base de glycérine), carburant zéro émission utilisé pour charger les voitures à chaque course.
- restauration du eVillage proposant une alimentation durable : produits locaux et de saison, repas faits maison, packaging biodégradables, produits issus du commerce équitable, proposition de plats végétariens et vegans ...
- engagement de la communauté locale avec la participation de nombreux bénévoles.
- soutien d’une association locale « Street Game », organisme de bienfaisance animant des activités sportives aux profits de jeunes défavorisés.
- prise en compte de l’engagement de toute les parties prenantes : programme en ligne permettant aux fournisseurs, sponsors, fans, communautés locales et au grand public de consulter, réagir et poser des questions sur la politique durable de la Formula E.

En mettant en œuvre un système de management responsable de l'événement sur la base de l'ISO 20121, la Formula E a prouvé qu'il était possible de combiner sport automobile et mobilité durable. L’ePrix London 2016 a su démontrer son engagement par l’innovation, la durabilité et l’inclusion de tous les publics tout en restant une grande compétition sportive et un événement divertissant.

La communauté 3.0