Eventdrive connecte les participants de la GBTA Masterclass

Par la rédaction 0 commentaires - 24/07/17

L’événement se voulant le plus interactif possible, l’application offrait de multiples possibilités aux participants avec 5 mots d’ordre :

Echanger
Des débats de fond avec vos pairs sur vos enjeux métier. Du contenu neutre. Des formats créatifs qui favorisent les échanges, le partage et le networking
Evaluer
Soyez acteurs de votre événement ! Contribuez, participez, saisissez l’opportunité de mesurer votre programme et de vous comparer à vos pairs.
Inspirez
Ecoutez le témoignage d’acheteurs et d’intervenants tiers qui partagent leur expérience métier, leur vision, leurs enseignements. Prenez part aux débats et inspirez votre communauté, vous aussi.
Planifiez
Explorez des méthodologies qui ont fait leurs preuves dans d’autres sociétés. Tirez les enseignements qui vous permettront d’affiner votre stratégie.
Capitalisez
Un format éducationnel riche en enseignements qui vous permettent de gagner en maturité, de faire évoluer votre fonction et de monter en compétences.

L’anonymat dans ce genre de rencontres est très important, il permet à n’importe quel participant présent dans l’assemblée de poser sa question ou de remonter une idée sans être sous le feu des projecteurs. « Nos délégués aiment être discrets. Je suis convaincue que si nous ne leur donnions pas la possibilité de rester anonymes, nous n’aurions pas un tel engagement »  a déclaré Aurélie Krau – en charge des opérations de GBTA France et notamment de la GBTA Masterclass – qui reste persuadée que si les événements ne sont pas digitaux et interactifs, ils ne peuvent pas capter l’attention de la nouvelle génération.

Des sessions quiz, votes, Instaphoto et Q&A ont été mises en place avec un taux d’adoption de 100% ! L’équipe organisatrice et les ambassadeurs GBTA ont jugé que l’événement était un succès au vu de l’implication des participants sur l’application (plus de 1000 pages vues) ainsi que sur les réseaux sociaux. Un très bon retour pour un événement qui ne regroupait qu’une centaine de participants.

Lire aussi

La communauté 3.0