Empreinte carbone, un bon calcul pour les entreprises ?

Par la rédaction 0 commentaires - 15/11/12

Bilan, calculateur, auto-évaluation des impacts environnementaux... Les outils pour mesurer l'empreinte carbone de son événement se multiplient. Pourtant la demande des entreprises semble encore très timide.

 

Véritable "éco-campus" situé dans l'Oise, le domaine Les Fontaines propose à ses clients de calculer et de compenser l'empreinte écologique de leur événement. Ce calcul vient en complément de nombreuses actions mises en place par le Domaine depuis 10 ans, récompensées par l'Ecolabel Européen depuis 2008. Un engagement que Les Fontaines a du mal à valoriser auprès des entreprises.

" Le développement durable ne fait pas encore partie des premiers critères de sélection d'un lieu ", regrette Elena Litcheva, directeur marketing des Fontaines.

Même constat chez Viparis qui a mis en place un calculateur carbone en 2010. En une heure, les organisateurs obtiennent l'équivalent des tonnes de CO2 consommées. Un plan d'actions personnalisées est alors proposé à l'organisateur ainsi que la possibilité de compenser ses émissions s'il le souhaite. Malgré la gratuité et la facilité d'utilisation du logiciel, le demande ne suit pas. 

" L'accueil est très positif mais la hotline d'accompagnement du calculateur n'a jamais été débordée ! ", observe Nathalie Grimaud, responsable qualité et développement durable chez Viparis.

 

Des opérations marketing

" La grande majorité des opérations éco-conçues que nous accueillons répondent à un positionnement marketing", précise Elena Litcheva. 

En 2011, Les Fontaines ont hébergé une soixantaine de collaborateurs de la marque Peugeot pour le lancement de la 3008 HYbrid4. Dans son communiqué, le constructeur automobile expliquait avoir choisi Les Fontaines pour leur expertise et leur professionnalisme, mais surtout, pour leurs actions concrètes et les résultats atteints en termes d'éco-responsabilité. 

" Depuis quelques mois, les demandes d'entreprises qui souhaitent connaître le bilan carbone de nos établissements se multiplient ", observe Sophie Flak, directrice du développement durable du groupe Accor. Elle note que, pour les grosses manifestations, la non-prise en compte du développement durable devient discriminante. Un constat à l'origine du " Carbon Optimizer " lancé au printemps dernier. Cet outil interne donne la possibilité aux organisateurs de connaître et réduire l'empreinte carbone de leurs événements. Pour l'instant, les équipes Accor sont en cours de formation mais l'outil devrait être opérationnel courant 2013. 

Chez Viparis, deux ans après le lancement du calculateur, Nathalie Grimaud s'interroge sur son bien-fondé :  Le calculateur est peut-être trop stigmatisant. Il faudrait contrebalancer le calcul d'émissions de CO2 avec les bénéfices de la manifestation en faveur de la destination, comme les flux hôteliers générés, la restauration... "

Des pistes de réflexion que l'exploitant des sites d'accueil franciliens pourrait développer à l'avenir.

 

 
Source : Meet-in, novembre 2012, n°135, réalisé par Sarah Chevalley
 
 

La communauté 3.0