Palais Royal le traiteur bouscule la scène événementielle parisienne

Par la rédaction 0 commentaires - 10/06/11

Né de la rencontre de trois associés, Palais Royal le traiteur mise son développement sur le lieu dont il a l’exclusivité, le 8 Valois, situé à 100 m du Louvre.

L’idée de lancer un traiteur est venue de notre rencontre”, lance Emmanuel Cotsoyannis, directeur des Dîners d’Eloïse, la marque des chefs cuisiniers à domicile (voir encadré). Avec lui, deux associés, Joyce Levi, son acolyte des Dîners d’Eloïse, et Grégory Areinx, ex-directeur commercial du Traiteur du Marais. Leur rencontre a été décisive mais, surtout, “cohérente avec les Dîners d’Eloïse”, précise Emmanuel Cotsoyannis, diplômé de l’Edhec et de Sciences Po Paris : “Nous sommes très B to C et nous avions de plus en plus de demandes pour intervenir en entreprise”, ajoute t-il.

Avec Palais Royal, Le Traiteur by Eloïse, il s’agit de répondre à cette demande avec le côté événementiel en plus. “Nous avons mutualisé nos savoir-faire, gastronomique pour Joyce et moi, événementiel pour Grégory qui a auparavant organisé plus de 2500 réceptions de plusieurs centaines de personnes. Nous avons également recruté un chef, Alexis Revidat, ancien sous-chef puis chef de Potel & Chabot”, poursuit le jeune chef d'entreprise.

Le 8 Valois au cœur du développement

Palais Royal, Le Traiteur by Eloïse s’est construit autour d’un lieu dont il a l’exclusivité, le 8 Valois. Un ancien garage de 700 m2 au cœur de Paris, en face du Palais Royal, aménagé pour accueillir des réceptions jusqu’à 700 personnes. “Nous nous appuyons sur ce lieu pour développer notre activité. Notre ambition est d’arriver parmi les cinq premiers traiteurs parisiens d’ici à 10 ans, en misant sur des salles en propre", développe Emmanuel Cotsoyannis. Côté cuisine, l’équipe mise sur la qualité et la mise en avant du produit. “Nous ne voulons pas forcément rentrer dans les tendances, mais plutôt faire une cuisine de goût, bien maîtrisée, avec des produits de qualité et un travail très régulier”, explique le chef Alexis Revidat arrivé en novembre.

À 32 ans, cet ancien de Potel & Chabot avait envie d’un nouveau départ et de relever un nouveau challenge ; créer un nouveau traiteur l’a tout de suite séduit, d’autant qu’il y avait une salle en propre. Pour la création, il travaille en étroite relation avec Joyce, aux commandes des cuisines des Dîners d’Eloïse. Les pièces phares ? Le Maki foie gras et maïs, la Saint-Jacques en gelée de pamplemousse… Aujourd’hui, l’équipe est réduite (2 en cuisine) et partage le même labo que les Dîners d’Eloise, dans le XIXe arrondissement. “Cela permet une souplesse de travail, un partage et un échange des forces”, apprécie-t-il.

Avec 70 réceptions organisées au cours des quatre derniers mois (soirée annuelle Google, Guerlain, Audi…), les trois associés veulent développer une offre cohérente autour de la gastronomie et de la réception et envisagent déjà de poursuivre leur développement autour de l’ouverture de deux nouveaux lieux dont au moins un en 2011, dans le même secteur.

Pour plus d'information : http://www.palaisroyal-letraiteur.fr/

Source: Article issu de www.lhotellerie-restauration.fr - Ecrit par Julie Gerbet

La communauté 3.0